Communauté d'agglomération du Choletais
Vous êtes ici >> Accueil/Découvrir/Tourisme/Les sites naturels/Le lac de Ribou
recommander cette page

Le lac de Ribou

29/09/2009 - Lu 13522 fois
Le lac de Ribou, plan d'eau artificiel créé sur la rivière la Moine et le ruisseau du Trézon, est situé à l'est du territoire communal de Cholet. Il se partage entre les communes de Cholet, la Tessoualle, Maulévrier et Mazières-en-Mauges.

Le lac a une superficie totale de 80 ha, pour une capacité de l'ordre de 3,2 millions de m3,  correspondant à la cote de retenue normale qui est de 86,5 m N.G.F.
Le bassin versant du lac de Ribou au droit du barrage est de 13 700 ha.

Historique

Le lac de Ribou tire son nom de celui d'un ancien moulin à eau situé sur la Moine.
Le barrage de Moulin - Ribou a été construit de 1955 à 1957 pour l'alimentation en eau potable de la ville de Cholet. Auparavant, l'eau était fournie par les puits de la Ragasse situés entre Cholet et le Puy-Saint-Bonnet.

La retenue de Ribou a été mise en eau en 1958.
En 1972, une surélévation provisoire du barrage permet de stocker un supplément de 900 000 m3 d'eau pour faire face aux besoins croissants des choletais, dans l'attente de la construction du barrage du Verdon.
Le barrage de Ribou fait l'objet tous les 10 ans d'une vidange complète dans le cadre de l'inspection et de la surveillance des barrages intéressant la sécurité publique.

Ambiance paysagère

Les caractéristiques physiques du lac de Ribou (bras étirés, versants plus ou moins marqués) rendent difficile la perception du site dans son ensemble.
Seuls les coteaux nord et ouest, marqués par la présence humaine (équipements de loisirs, habitat), offrent des vues globales.
A l'est, entre ciel et eau, les berges développent une certaine horizontalité des lignes, perturbée par les volumes isolés d'arbres, les lignes obliques des coteaux et les formes géométriques des infrastructures de loisirs.

Richesse écologique

On peut trouver sur le site quelques alliances phytosociologiques* remarquables, telle que des végétaux de sources claires à eaux acides, ainsi que des espèces menacées au niveau européen, national, régional et départemental, comme la chouette chevêche.

Usages

La vocation première du lac est l'alimentation en eau potable des communes de Cholet, La Tessoualle, Le Puy-Saint-Bonnet et Saint-Christophe-du-Bois. Il assure également un soutien d'étiage de la Moine en restituant un débit réservé.



Ce site accueille une zone de loisirs localisée sur le coteau nord-ouest du lac, comprenant : camping, village vacances, accueil de classes vertes, restaurants, musée, centre équestre, CISPA (Centre d'Initiation aux Sports de Plein Air), tennis…

Les activités (réglementées) s'exerçant sur le lac sont la voile, le canoë-kayak, l'aviron, le pédalo, le canotage, la baignade et la pêche.
Plusieurs itinéraires de randonnée permettent de découvrir le site et ses alentours.

Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article | addicious : Partager cet article |
Partager les derniers articles Netvibes : Partager les derniers articles | iGoogle : Partager les derniers articles | My Yahoo : Partager les derniers articles | wikio : Partager les derniers articles | RSS : Partager les derniers articles |
Article précédent : Le FoirailArticle suivant : Le lac du Verdon
Saisissez votre recherche
synergences hebdo
Synergences hebdo n°347 - octobre
» Tous les synergences hebdo
Délibération du Conseil
» Toutes les délibérations